Nous avons 617 invités et aucun membre en ligne

BIU World Network BIU English BIU Español BIU Português BIU Français BIU 中文 / Chinese BIU 日本語 / Japanes BIU Русский BIU Arabic / ال عرب ية
A A A

Bircham International University

 

La Pédagogie de BIU

 

Enseignement efficace el ligne: La clé pour l'intégration du 'savoir faire' d'une spécialisation dans notre manière de penser réside dans QUOI et COMMENT nous étudions. Plus d'info...

 

QUOI:
Une série de livres strictement sélectionnés et supervisés par Bircham International University constituent la matière première de tout programme d'enseignement en ligne. Ces textes exposent leurs contenus d'une manière agréable, claire et en profondeur; ce qui permet le développement autant de la réflexion critique que de l'application pratique de la matière. BIU propose une liste de textes publiés qui de la meilleure manière accomplissent les objectifs de l'enseignement en ligne de chaque programme à distance.

COMMENT:
Pour transformer la matière première d'un texte en une information utile, il est nécessaire de structurer une façon efficace d'enseignement en ligne et de l'appliquer aux textes sélectionnés. La pédagogie de BIU est un bon exemple de comment l'atteindre.

 

Bircham International University

 

Éducation supérieure à distance efficace pour adultes.

 

Nous avons passé des années à étudier et à mémoriser sans trop apprendre.
Quel est le pourcentage de rétention de nos matières étudiées à l'école ou à l'université?
En vérité, celui-ci est très faible.
Pourquoi?

 

ENSEIGNEMENT OU APPRENTISSAGE


1. Notre cerveau s’intéresse seulement à l'information utile.
La majorité des centres d'éducation supérieure à distance basent leur pédagogie sur la mémorisation et l'examen. Malheureusement ces méthodes se basent sur l'enseignement, et non sur l'apprentissage. Si nous désirons être plus précis, nous nous rendons compte que nous nous souvenons plus facilement des connaissances que nous avons exprimé de quelque façon; que se fut lors d'une discussion, d'un discours, ou dans nos propres pensées. Pourquoi? Parce que notre cerveau est très pratique et dépense ses énergie et effort à enregistrer seulement les données qu´il considère utiles. Toutes les autres données sont également stockées, mais dans un "débarras" où elles finissent par être enterrées dans l'oubli. Si notre cerveau n'agissait pas de la sorte, il serait perpétuellement surchargé d'informations et n’aurait pas 'd'espace' pour penser.


2. Réfléchir transforme l'information en connaissance.
Pour convertir n'importe quelle pièce d'information neuve en connaissance nous sommes obligés d'activer un processus de réflexion. Penser est la capacité d'utiliser des données par un processus de synthèse, d'analogie et de déduction, afin de générer une nouvelle information qui nous permet de résoudre des problèmes. Les nouvelles données générées constituent une nouvelle information utile qui reste archivée dans le "système opérationnel". Plus grand le nombre de données nouvelles qui s'incorporent à ce "système opérationnel", meilleur sera sa capacité et la qualité de son rendement. Pour cette raison, plus nous utilisons notre cerveau pour penser, plus intelligents nous devenons. Il fonctionne pareil à un muscle.


3. Comment convertir des données en archives mentaux utiles et permanents?
Quelque soit la nouvelle donnée que nous recevons, elle se stocke initialement dans une mémoire temporelle. Ensuite nous pouvons décider de la déplacer vers la mémoire permanente et de la fixer là-bas en créant des liens émotionnels, des sentiers logiques ou des applications pour la pratique. Ces relations associatives aident le cerveau à suivre la trace et sauver les données traitées, qui dans le cas contraire seraient perdues, c.-à-d. oubliées. Surcharger la mémoire continuellement avec de grandes quantités d'informations, sans établir de fortes relations associatives de données, conduit à un archivage mental désordonné et débile. L'information archivée de cette manière sera difficile à tracer et à récupérer ou, autrement dit, très difficile de s’en souvenir. Par conséquent, il ne s'agit pas de combien nous étudions, sinon de quoi et comment nous étudions.


4. Est-il possible d’augmenter la capacité de notre cerveau?
La réponse n'est pas si simple. D'un côté, il faut générer de nouvelles structures mentales qui nous permettent de traiter et d’accumuler de nouvelles sources d'une nouvelle information utile. Ces nouveaux sentiers mentaux se génèrent comme somme de fortes relations associatives de données, comme expliqué plus haut. D'un autre coté, ce sont l'intensité et la fréquence avec lesquelles nous traitons les nouvelles sources de données par ces structures récemment créées qui programmeront de manière définitive un plus grand niveau de capacité mentale.


5. Comment fonctionne l'éducation supérieure à distance de BIU?
La clé du succès de l'apprentissage réside dans le type de processus mental qui se produit quand nous extrayons l'information d'un texte, et comment nous devons retraiter et exprimer ladite information pour lui rendre le format d'un travail écrit. L'étude devient un phénomène actif qui promeut la compréhension (lecture et sélection de données), les nouvelles structures mentales (interrelation et hiérarchie de concepts) et la transformation d'inputs (réorganisation et expression écrite de données). Les nouvelles structures de pensée acquises ne dépendent pas de la mémorisation classique et contribuent à l'incrémentation de notre capacité de raisonnement et de résolution de problèmes. Cette amélioration intellectuelle est continue et permanente.

 

 

Niveaux d'apprentissage

 

Bircham International University suit la structure des objectifs d'apprentissage définis par le European Qualifications Framework (EQF). Vous pouvez vérifier les objectifs d'apprentissage de l'EQF pour chaque cours ou matière dans la Web de formation continue de BIU, ou vous pouvez les demander au bureau de BIU. Ci-dessous nous nous référons à la classification de Bloom, souvent utilisée aux États-Unis pour la mesure des niveaux des différents objectifs d'apprentissage. Ces objectifs sont atteints grâce à l'application de la pédagogie de l'enseignement supérieur à distance de BIU, après présentation des différentes unités d'évaluation: rapports, projets et thèse. Plus d'info...

 

NIVAUX D'OBJECTIFS D'APPRENTISSAGE


NIVEAU 1. Connaissance et compréhension
Résultat de la lecture d'études et préparation de l'index des concepts.
Grâce à la lecture des textes assignés dans le programme, l'étudiant identifiera et ordonnera les idées clés du programme. Les concepts sélectionnés devront être classifiés et réorganisés pour être intégrés dans un index cohérent. Cet index constitue le squelette sur lequel se développera le travail requis. Sur ce, l'index démontrera la capacité de l'étudiant de comprendre l'interrelation, la hiérarchie et la signification générale des éléments clés du programme.


NIVEAU 2. Analyse, synthèse et développement
Résultat de l'analyse et sélection des contenus du livre, et rédaction du premier brouillon.
L'étudiant examinera le livre assigné et intégrera des extraits sélectionnés du contenu dudit texte en accord avec l'index précédemment défini. Les extraits de texte sélectionnés devront s'ajuster aux exigences du format, de sorte que l'étudiant devra consulter le livre à plusieurs reprises pour élargir l'information précisée, ou dans d'autres cas, recourir au texte afin de pouvoir résumer les données trop étendues. Cet ajustement récurrent des contenus du texte conduit l'étudiant à une catégorisation de ses lectures, afin de produire un premier brouillon du travail requis. En d'autres termes, le matériel lu doit être réorganisé et intégré dans un nouveau format. Ceci peut nécessiter la transformation de schémas, de données numériques et de graphiques en texte rédigé qui doit être interprété, expliqué et résumé.


NIVEAU 3. Production, évaluation et travail définitif.
Résultat de la production définitive du travail: Rapport, projet ou thèse.
Une fois le premier rapport requis complété, l'étudiant est invité à le relire afin de détecter de possibles erreurs. Le travail doit être développé de manière que son style, contenu et structure soient logiques et démontrent la maîtrise de la matière. La capacité de l'étudiant à combiner les parties du texte et de le vêtir d'un nouveau format cohérent et harmonieux déterminera la note finale. Des schémas, diagrammes, tableaux et exemples peuvent être ajoutés pour illustrer les contenus.


NIVEAU 4. Application de la connaissance et pensée critique.
Résultat de l'analyse des cas pratiques, conclusions personnelles et applicabilité des concepts pour la résolution des problèmes et situations de la vie professionnelle.
BIU souhaite que l'étudiant contraste le matériel appris avec ses propres connaissances et expérience, qu'il exprime son opinion sur la matière, qu'il mette en pratique la théorie et qu'il reflète finalement ses conclusions par écrit le long du travail. Ces opinions personnelles et commentaires doivent se baser sur des arguments. Le niveau de pensée critique est normalement le résultat du travail de recherche émanant du projet ou de la thèse. Certains rapports peuvent également refléter une bonne capacité critique, à travers des conclusions bien fondées, ou de l'analyse en profondeur d'un cas pratique.

 

 

Bircham International University

 

Livres publiés

 

LIVRES DE TEXTE VERSUS MATÉRIEL EN LIGNE


Bircham International University a réalisé une enquête minutieuse sur l'efficacité des livres de textes et l'enseignement en ligne. Les conclusions sont les suivantes:

1. Extension.
Le matériel en ligne a montré son efficacité pour des cours courts ou des séminaires de moins de 40 heures. L'enseignement en ligne est motivant et pédagogique à cause de ses possibilités interactives en schémas, diagrammes, arbres d'idées, etc..., mais il n'est pas si efficace pour des contenus plus étendus.

2. Fatigue.
La lecture d'études sur écran d'ordinateur épuise la vue et le cerveau après une heure de concentration intense. La lecture d'un texte permet trois fois plus de temps de concentration, avant d'atteindre les mêmes niveaux de fatigue.

3. Versatilité.
Le temps d'études en ligne est limité à la disponibilité d'un ordinateur et de l'accès à l'Internet. La disponibilité des livres est plus versatile. On peut lire un livre dans le train en rentrant chez soi, assis dans le parc en attendant quelqu'un, etc... L'ambiance qui entoure le moment d'études joue aussi un rôle important sur l'état de réceptivité du cerveau.

4. Recherche.
La recherche des concepts est plus rapide à travers les pages d'un livre que sur l'écran d'un ordinateur (pour des contenus équivalents à un texte de 600 pages), excepté le cas de mots ou de phrases exactes. La compréhension et interrelation de concepts est plus importante que la localisation des données du point de vue de la perspective de l'efficacité de l'éducation supérieure à distance.

Commodité.
Malgré l'utilisation intense des ordinateurs, notre cerveau se sent plus à l'aise à l'heure d'aborder un livre. Les textes nous permettent de prendre des notes sur eux, ressortir des paragraphes, feuilleter diverses sections et en plus ils sont plus accessibles, portables et peuvent être lus pratiquement n'importe où et dans toutes circonstances.

Peu importe la quantité de technologie, d'édifices ou de décoration que nous mettons autour d'un étudiant, le véritable apprentissage sera le résultat direct d'un effort et d'un processus mental que personne ne pourra réaliser pour nous. Si vous désirez apprendre, il faudra y passer vous-même. Et pas besoin de grand chose, sauf quelques bons livres, un bon guide, et bien entendu notre effort et processus mental.

Penser ne coûte rien, ne pas penser peut résulter très cher. Plus d'info...

 

 

BUREAUX BIU - Contacter ...
Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à nous contacter. :)

 

Témoignages

Graduations

Professeurs

Bureaux de BIU